Varicelle ! Que faire ?

Varicelle ! Que faire ?

Ça y’est vous y êtes. De petits boutons rouges commencent à apparaître sur le corps de votre petit(e) protégé(e). Vous vous demandez si c’est bien la Varicelle.

Premier reflex ? Un coup de fil au pédiatre et un rendez-vous rapidement. Puis verdict… C’est bien la varicelle. Alors courage !

L’idée que j’ai de la varicelle est celle d’une maladie infantile peu dangereuse mais fatigante, pour doudou comme pour ses parents.

Incubation et contagion, transmission, symptômes, traitement et bons reflex, vaccin, découvrez tout dans cet article à propos de la varicelle.

La varicelle

Le virus de la varicelle est une maladie contagieuse qui se manifeste par l’éruption de petits boutons rouges sur le corps. Maladie bénigne chez l’enfant, la varicelle peut entraîner des complications graves chez les sujets à risques comme les bébé, la femme enceinte et les personnes âgées.

Varicelle chez le bébé

Si votre enfant à moins de 6 mois vous devez consulter un médecin dans les 24 heures.

Le risque de complication est réel chez les bébés de moins d’un mois. Une varicelle néonatale expose bébé à un risque important de complications cutanées, pulmonaires et neurologiques. La varicelle peut alors être mortelle.

Varicelle chez l’enfant

La varicelle n’est pas un moment agréable à vivre mais mieux vaut l’attraper tôt. En vieillissant le risque de complication seront plus importants et les symptômes plus difficiles à supporter. Il est ainsi fréquent de voir à la crèche ou à l’école des enfants malade de varicelle. Ils la transmettront à leurs petits camarades et leurs éviteront ainsi de l’attraper peut-être plus tard à l’âge adulte.

Les bons reflex

  • Consulter le pédiatre ou médecin traitant de l’enfant
  • Couper court les ongles de votre enfant, ajouter des chaussettes au bout de ses main si besoin.Donner un bain court par jour à bébé
  • Utiliser un savon anti septique pendant le bain
  • Sécher en tapotant la peau avec une serviette
  • Ne pas utiliser de sèche cheveux
  • Ne pas trop couvrir l’enfant
  • Ne pas trop chauffer sa chambre
  • Lui proposer à boire régulièrement
  • Administrer du paracétamol en cas de forte fièvre et sur avis du médecin traitant (aspirine et ibuprofène sont strictement interdits)

École et varicelle

Les enfants atteints de varicelle sont acceptés à l’école et dans les crèches.

Varicelle chez l’adulte

Chez l’adulte la varicelle peut être sujette à de graves complications, notamment pulmonaires et neurologiques. Une consultation chez le médecin est nécessaire lorsque les premiers symptômes apparaissent. Un traitement antiviral est alors souvent prescrit.

Varicelle chez la femme enceinte

Les risques liés à une varicelle pendant la grossesse sont réels pour la mère comme pour son enfant . Une varicelle congénitale, connue aussi sous le nom de varicelle fœtale peut entraîner des malformations chez le nourrisson.

Contagion

Période d’incubation

La période d’incubation de la varicelle est en moyenne de 14 à 16 jours et peut varier de 10 à 21 jours.

Contamination et transmission

La contamination se fait par voie respiratoire ou par contact avec les vésicules.

Une personne atteinte de varicelle peut être contagieuse pendant les 24 à 48 heures qui précèdent l’apparition des premiers boutons et durant ensuite 8 jours.

Symptômes

Premiers symptômes de la varicelle

Le début de la varicelle se reconnait à l’apparition du premier bouton de varicelle. Les boutons apparaissent généralement d’abord au niveau du visage puis sur l’ensemble du corps. Ces boutons ressemblent à de petites vésicules rouges. L’apparition des premiers boutons est souvent précédées de maux de tête et/ou de ventre.

Au bout d’une semaine bébé ira beaucoup mieux mais il sera encore contagieux pendant encore 8 jours.

Précaution indispensable: pour prévenir l’apparition de cicatrices et les risques de surinfection, coupez et limez les ongles de l’enfant.

Fièvre

La varicelle est souvent accompagnée d’une fièvre légère ne dépassant généralement pas 38,5°.
En cas de légère fièvre il convient de respecter quelques principes simples pour faire baisser la température:

  • Ne pas trop chauffer la chambre de l’enfant,
  • Le couvrir ,
  • Lui proposer à boire régulièrement
  • Si besoin lui administrer du paracétamol (1 dose toutes les 6h maximum)

Aspirine et ibuprofène (=Advil) sont strictement interdits car, associés avec la varicelle, ils présentent des risques de complications majeurs.

Traitement

Comment guérir la varicelle et comment soigner les boutons de varicelle ? Ces deux questions viennent tout de suite à l’esprit lorsque l’on découvre une varicelle. Dans la plupart des cas de varicelle qui ne présentent pas de complications particulières votre pédiatre vous prescrira probablement une ou plusieurs solutions parmi les suivantes:

Un savon de bain antiseptique

Si vous cherchez un savon pour varicelle sachez que certaines lotions de bain pour bébé contiennent un antiseptique associé à un agent moussant. Ces solutions comme le Plurexid sont utilisées pour le nettoyage de la peau de votre enfant. Elles réduisent le risque d’infections des boutons.

Un bain ou une douche par jour avec une savon ou une lotion antiseptique apaisera les démangeaisons et préviendra les infections. Attention à ne pas trop faire durer le bain pour ne pas freiner la cicatrisation des plaies.

Attention à ne pas abîmer les croûtes au moment du séchage avec une serviette après le bain. Tapotez plutôt que frottez afin de ne pas ré-ouvrir une plaie cicatrisante.

Un spray antiseptique

Une solution antiseptique comme la Biseptine est souvent prescrite en préventions d’éventuelles infections sur des boutons de varicelle. Vous pouvez l’utiliser après le bain sur d’éventuels boutons infectés en l’appliquant localement sur un tampon par de petits tapotements.

Un sirop antihistaminique

Plutôt que de laisser un enfant se gratter au risque d’infecter voir de sur infecter des boutons, un antihistaminique en sirop peut-être souhaitable. Un antihistaminique est un médicament contre l’allergie qui peut-être prescrit à partir d’un an sur ordonnance par le pédiatre ou médecin traitant votre enfant. On trouve en pharmacie des antihistaminiques comme l’Aerius (Desloratadine en version générique).

Crème anti demangeaison et pommade

Certaines pommades ou lotions notamment à base de calamine permettent de soulager les démangeaisons liées à la varicelle. Les pommades contenant des corticoïdes sont néanmoins à proscrire.

Crème pour cicatrice ou crème cicatrisante

Si des boutons se sont infectés, il est possible qu’une croûte apparaisse et qu’elle laisse place à une petite cicatrice de la forme du bouton. Il existe des crèmes cicatrisantes qui peuvent aider la peau à cicatriser.

Eosine

L’éosine ne désinfecte pas suffisamment bien les plaies et son utilisation doit être proscrite. L’éosine peut seulement servir à assécher un peu les lésions.

Talc, poudre et autres pommades

Ces produits sont à éviter car il ralentisse la cicatrisation en empêchant les croûtes de sécher.

Exposition au soleil

Après une varicelle vous devez protéger votre enfant de la lumière direct du soleil pendant 3 semaines afin de laisser le temps aux boutons de cicatriser correctement.

Antiobiotique

En cas de varicelle surinfectée le médecin peut vous prescrire un antibiotique.

Varicelle vaccin

La vaccination contre la varicelle est recommandée pour les personnes ne l’ayant pas contractée étant enfant. Elle peut aussi être souhaitable chez les femmes ayant un projet de grossesse comme chez l’adolescent. Le vaccin contre la varicelle est administré en deux fois mais ne nécessite pas de rappel.

Varicelle ! Que faire ?
5 (100%) 1 vote[s]

Auteur de l’article : Bébécool