Quand passer de la draisienne au vélo ?

Quand passer de la draisienne au vélo ?

Avant d’enfourcher leur premier vélo, la plupart des enfants font de la draisienne. Ce petit véhicule sans pédales leur permet d’avancer en prenant appui sur leurs deux jambes. Certains parents ne parviennent cependant pas à détecter le moment idéal pour faire passer leur enfant à l’étape supérieure. Voici tout ce que vous devez savoir sur le passage de la draisienne au vélo par l’enfant.

Le mécanisme de la draisienne

La draisienne forme à la perfection le tout petit cycliste que représente votre enfant. Autrefois en bois, elle possède un centre de gravité très bas. Le fait pour l’enfant de la pousser en utilisant ses jambes, en fait un instrument sûr, amusant et très utile. Il faut acheter un célérifère au petit garçon ou à la petite fille dès l’instant où l’un ou l’autre commence à faire ses premiers pas.

L’enfant se servira alors du guidon et apprendra ainsi à avancer un peu plus vite que lorsqu’il marche. Il découvrira la technique de l’inversion par les petites manœuvres qu’il effectuera pour reculer. Chaque fois qu’il s’élancera, il assimilera par la même occasion l’équilibre. Progressivement, il arrivera à lever ses jambes et à avancer sans les poser au sol.

Le passage au vélo

Vous pouvez d’ores et déjà penser à initier votre enfant au vélo lorsque vous remarquez qu’il sait comment avancer sans ses pieds. S’il a par exemple commencé son célérifère à 12 mois, soyez certain qu’il sera prêt lorsqu’il aura entre 2 ans et demi et 3 ans. Discutez-en avec lui et faites-lui essayer des modèles de vélo qui pourraient lui plaire. Vous pourrez trouver une draisienne à petit prix sur https://www.minotavelo.fr/draisienne-pas-cher . La hauteur qui convient à cette tranche d’âge est de 10 pouces. Au cours de l’essayage, vérifiez également que les pieds de l’enfant touchent le sol lorsque la selle est baissée. Ces derniers doivent être posés bien à plat.

L’autre problème auquel les parents sont confrontés dans le choix d’un vélo pour leur enfant relève de la présence ou non de roues ou de roulettes. En effet, il est fortement déconseillé d’initier votre enfant au vélo en adjoignant des roulettes à cet engin. L’enfant connaît déjà le sens de l’équilibre avec la draisienne. Il serait alors inutile de lui proposer encore des roulettes, car celles-ci viendront modifier sa rectitude et sa stabilité. Il aura tendance à se reposer sur sa gauche ou sur sa droite. Cependant, si vous n’êtes pas toujours rassuré, vous pourrez relier des roues stabilisatrices au vélo.

L’organisation de la transition proprement dite

Choisissez un lieu adapté à l’apprentissage du vélo. Il pourrait s’agir d’une cour intérieure comme il pourrait également s’agir d’un jardin public. Les pistes cyclables sont aussi indiquées. Choisissez ensuite le bon moment, c’est-à-dire un environnement calme et serein. Ne pensez par exemple pas que quitter la draisienne pour le vélo pourrait se faire au cours d’une fête d’anniversaire ! Laissez le temps à votre enfant de comprendre la situation. Par la suite, aidez-le à y arriver et à réussir le freinage, l’anticipation et la direction. Enfin, suscitez l’envie chez lui en invitant ses copains de l’école à faire comme lui.

Le démarrage du vélo

Faire démarrer le vélo de votre enfant demande que vous fassiez preuve d’une grande patience envers lui. Vous devez le rassurer puisque désormais, il n’est plus aussi rapide que lorsqu’il se trouvait sur sa draisienne. Sa confiance en lui pourrait même être diminuée et c’est à ce moment que vous intervenez.

Aidez-le pour le démarrage en l’aidant à maintenir l’équilibre par le guidon pendant 10 minutes. Continuez en gardant cette fois-ci la selle aussi fermement que possible. Maintenez à présent votre enfant par le dos et rassurez-le. Même s’il retrouve confiance en lui et essaie de s’élancer seul, accompagnez-le en n’oubliant pas qu’il ne maîtrise pas encore le fonctionnement du vélo. L’exercice doit être répété sur plusieurs semaines sans faire fi des accessoires comme le casque et la protection genouillère.

Auteur de l’article : Bébécool