Comment bien moucher bébé ?

Comment moucher votre bébé ?

Un rhume mal traité chez un nourrisson peut évoluer vers une infection plus grave des voies respiratoires du bébé. Pour l’éviter, différentes méthodes sont recommandées par les médecins pour dégager régulièrement les voies nasales de l’enfant et le soulager.

Comment moucher bébé avec du sérum physiologique ?

Le sérum physiologique est une solution distillée saline utilisée pour nettoyer le nez d’un bébé lorsqu’il est enrhumé. Pour une meilleure efficacité, le sérum physiologique doit être administré dans des positions bien précises.

Ainsi, pour bien moucher votre bébé avec un sérum physiologique, commencez par l’installer en position couchée sur le dos. Ensuite, inclinez sa tête sur le côté et maintenez-la avec une main, de sorte qu’il ne fasse pas des mouvements brusques. Une fois votre bébé bien installé, insérez le bout du tube du sérum dans la narine supérieure, c’est-à-dire celle située le plus en haut selon sa position. Pressez la dosette afin d’en libérer le contenu puis fermez la bouche du bébé.

Ce faisant, le sérum s’écoulera par la seconde narine, accompagné de la morve. Avec un mouchoir propre, nettoyez le nez de l’enfant, laissez-le récupérer quelques secondes et reprenez le même exercice pour la seconde narine.

Faut-il préférer un mouche bébé manuel ou électrique ?

Moins performants que le lavage au sérum physiologique, les mouches bébé existent en format manuel ou électrique. Les modèles manuels sont soit à poire, soit par aspiration. Ceux électriques sont alimentés par des piles ou des câbles de type USB. Une préférence pour l’un ou l’autre des formats de mouche bébé dépend de la convenance de chaque parent. Si vous avez besoin d’un coup de pouce pour choisir, il y a quelques astuces sur le net pour sélectionner un bon mouche bébé.

Comment fonctionne un mouche bébé ?

Un mouche bébé qu’il soit manuel ou électrique fonctionne par une technique d’aspiration relativement simple. L’appareil une fois à l’intérieur des narines reçoit une dépression d’air qui lui permet d’aspirer les substances qui obstruent le bon fonctionnement du nez. Ladite dépression d’air est prédéfinie pour les poires manuelles et les modèles électriques. En revanche pour les mouches bébé dits par aspiration, la pression exercée dépend de l’intensité de l’air soufflée par l’utilisateur.

Comment utiliser un mouche bébé ?

L’utilisation d’un mouche bébé, quel qu’il soit, doit être précédée d’une humidification du nez avec du sérum physiologique. Pour les modèles à poire, il faut retirer l’air contenu dans la poire avec un simple mouvement de pression. Puis, insérez le bout de l’appareil dans l’une des narines de l’enfant et relâchez. Ce procédé avec ce type de mouche bébé est idéal si les secrétions nasales sont légères.

Le mouche bébé manuel dit par aspiration quant à lui, est prisé pour les gros rhumes, car la pression peut être adaptée. Commencez par insérer l’embout nasal dans le nez de l’enfant. Ensuite, placez l’embout buccal dans votre bouche et commencez l’aspiration en régulant convenablement la pression. Une chose est sûre, les mucosités ne remonteront pas dans la bouche de la personne qui aspire, car l’appareil est doté d’un filtre qui les retient.

Enfin, les mouches bébé électriques, qui sont plus faciles à utiliser. Une fois le bout inséré dans la narine de l’enfant, il suffit d’appuyer sur le bouton pour moucher le bébé. Dès que tout le liquide est retiré, la machine s’éteint automatiquement.

Quel est le meilleur mouche bébé électrique ?

Actuellement, l’aspirateur nasal électrique de Nosiboo est sans doute le plus plébiscité par les parents. Testé cliniquement, il est sécurisé, simple à manipuler et peut aspirer de grosses quantités de morve. Son design permet de divertir l’enfant, évitant ainsi la peur et les pleurs. De plus, il peut être utilisé jusqu’à ce que votre enfant ait 4 ans.

En conclusion, on retiendra que les sérums physiologiques sont la solution la plus optimale pour moucher les bébés. Toutefois, les mouches bébé sont aussi efficaces, mais doivent impérativement être combinés avec le sérum physiologique.

Auteur de l’article : Bébécool