Comment gérer le sentiment de culpabilité avec un enfant ?

Comment gérer le sentiment de culpabilité avec un enfant ?

Le sentiment de culpabilité peut apparaître à différents moments de votre vie, qu’il soit justifié ou non. Il est très difficile à gérer une émotion qui donne l’impression d’avoir transgressé un principe moral. Ce sentiment se rapproche beaucoup du remords. Il existe cependant plusieurs façons de gérer ce sentiment.

Reconnaître le type de culpabilité

Le sentiment de culpabilité peut apparaître lorsque vous avez l’impression d’avoir adopté un comportement qui a causé du tort à quelqu’un d’autre. Avec un enfant par exemple, savoir dire non est impératif, mais cela peut vous faire vous sentir mal. C’est alors la manifestation d’un besoin de mieux entrer en relation avec les autres et d’améliorer vos agissements. S’il débouche sur une amélioration de ces relations, vous aurez l’impression que ce sentiment vous aura permis de progresser.

Savoir tourner la page

Vous saurez mieux gérer votre sentiment de culpabilité si vous vous pardonnez. Un agissement négatif ne peut pas toujours être évité et il fait partie de la nature humaine. Il ne sert à rien de penser sans arrêt à vos torts. Une fois qu’ils sont reconnus, vous devez vous concentrer sur les meilleurs aspects de votre personnalité. Il faut à la fois reconnaître l’ampleur des dégâts que vous avez causés mais aussi mesurer votre degré de responsabilité dans un événement négatif.

Il est aussi important de discuter avec les personnes impliquées dans l’événement. Il y a rarement un seul coupable. Il faut ensuite voir comment réparer les dégâts au-delà des excuses, ce qui vous permettra de passer à autre chose. Tout le monde est conscient qu’il est impossible de changer le passé et que ce qui est fait est fait. Il vaut mieux se concentrer sur le présent et commencer immédiatement à adopter une attitude plus positive.

En tournant la page et en mettant la culpabilité de côté, il est possible que sa disparition crée une impression de vide. Il suffit alors de laisser la place aux émotions positives pour passer à l’étape suivante. Il faut laisser entrer en vous des sentiments de joie et de liberté.

Ne pas hésiter à consulter

Il est important d’avoir une personne de confiance à ses côtés pour exprimer ses sentiments de culpabilité. Les amis et les proches ne savent pourtant pas toujours comment vous aider. C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à faire appel à un coach pour vous aider à gérer des sentiments négatifs comme le sentiment de culpabilité.

Le coach saura vous aider à décomposer le mécanisme de votre sentiment de culpabilité et suggérer des moyens de gérer la situation. Si le problème est plus grave, vous pouvez aussi consulter un psychothérapeute formé sur ces questions.

S’engager à aider

Une fois la culpabilité relativisée, vous devez regarder vers l’avenir et réaliser que vous avez la capacité d’intervenir positivement dans la vie des autres. Des interventions concrètes devraient vous aider à éliminer une fois pour toutes votre culpabilité et à apprécier votre générosité et votre empathie. Tout en sachant qu’il est naturel de continuer à protéger vos intérêts personnels, vous êtes en mesure d’aider les autres dans la mesure du possible.

Auteur de l’article : Bébécool